Quels changements pour le corps pendant la grossesse ?

La grossesse est une révolution pour le corps. Parfois on se sent bien, très bien même! Mais parfois on ne rêve que d’une chose: accoucher là, maintenant. et libérer son corps de ce poids !
Rassurez vous, vous n’êtes pas la seule dans ce cas. C’est le cas de toutes les femmes.
Si une de vos amies vous dit qu’elle a eu une grossesse parfaite, c’est qu’elle a déjà oublié les “aléas” plus ou moins grands de sa grossesse. 

Les modifications corporelles

Changements hormonaux

Nombre d’hormones jusqu’alors inconnues font leur apparition au cours de la grossesse. Je ne vous citerai que les plus importantes !

Au début de votre grossesse (semaine 1-18), l’hormone HCG est à l’origine de vos nausées.
Pendant toute la grossesse, oestrogène et progestérone sont à des niveaux très élevés.
Grace à elles, vos cheveux sont magnifiques mais vous êtes épuisée

A la fin de la grossesse, l’ocytocine est la responsable des contractions.

Modifications anatomiques

  • Faiblesse musculaire et ligamentaire

    • Le diastasis de l’abdomen : Quel mot bien compliqué pour illustrer le trou que l’on peut sentir entre les abdominaux. Vous le verrez sous forme d’un dôme au milieu du ventre en particulier si vous levez la tête (comme pour faire un Crunch) ou les jambes lorsque vous êtes allongée à plat dos.
    • Une faiblesse du périnée : Ahhh ce périnée ! Vous n’en aviez probablement jamais entendu parler avant et maintenant il hante vos nuits entre les contractions à faire, le massage et les douleurs. Au cours de la grossesse, les hormones (en particulier la relaxine qui comme son nom l’indique relâche les muscles) vont relâcher le périnée pouvant donner des fuites urinaires et des urgences (je suis sûre que vous voyez bien: les 3mn qui vous séparent des toilettes vous paraissant être une éternité).
  • Gain de poids : Combien de kilos autorisés pendant la grossesse ?

Ca a longtemps été sujet a débat ! Aujourd’hui, on accepte 12 kgs comme “normal” (spécialement si c’est votre première grossesse). Cependant il est très facile de passer au dessus des 12kgs mais beaucoup moins facile de les perdre après l’accouchement.

  • Changements posturaux :

    • La courbure lombaire s’accentue créant des douleurs au niveau du dos voire des sciatiques de grossesse
    • Votre bassin va basculer en antéversion (en avant) créant la fameuse position de la femme enceinte avec la cambrure lombaire
    • Les viscères pelviens (utérus en particulier) pressent de plus en plus sur la symphyse pubienne, créant cette sensation de pesanteur dans le bas du ventre/haut du périnée que l’on ressent surtout en fin de journée.

 

  • La souplesse :

    C’est magique ! Au cours du 1er trimestre, la souplesse des muscles et ligaments augmente. C’est peut être la 1ere fois que vous réussissez à toucher vos pieds !

Modifications physiologiques

  • La circulation sanguine n’est pas très bonne au cours de la grossesse. Le retour sanguin n’est pas aussi efficace qu’avant, créant de la rétention d’eau, des jambes lourdes, des impatiences. Sur le plus long terme, cela peut même aboutir à des varices, de la cellulite voire dans certains cas à une phlébite.
  • L’essoufflement. Oh si ne mentez pas, je l’ai vécu moi même et mon cabinet est au 1er étage donc j’entends les femmes enceintes monter les escaliers !

  • Non seulement on ne peut pas manger ce que l’on veut pendant la grossesse mais même avec les aliments autorisés on peut le regretter et avoir du reflux. Un conseil: ne vous allongez pas juste après un repas, prenez le temps de digérer !
  • Les urgences urinaires : Non seulement, on va aux toilettes toutes les 5 minutes mais en plus ça ne peut pas attendre ! Et même parfois la nuit…
  • Et parfois même, ca ne peut tellement pas attendre qu’il y a quelques fuites en toussant, en éternuant voire en ne faisant rien du tout, juste en ayant la vessie pleine.

Attention, tout de même, si cela arrive trop souvent ou que vous avez une vidange complète de la vessie à chaque fois, n’hésitez pas à consulter votre gynécologue et un kiné afin d’éviter les problèmes après la naissance.

De même, si vous avez des difficultés à uriner (comme une gène, une douleur, un blocage lors de la miction). On appelle ça dysurie. Il est toujours intéressant de vérifier qu’il n’y a pas d’infection urinaire associée.

  • Et enfin, les vergetures ! La dernière mais pas la plus sympa car les traces laissées par chacune des grossesses, ne vous quitteront plus.

Mais rassurez vous, la semaine prochaine nous verrons comment limiter ces problèmes ou les améliorer si ils sont déjà présents !

En attendant, profitez bien de votre grossesse !

Elodie Poissenot

Masseuse kinésithérapeute, spécialiste dans la rééducation du périnée et la préparation à l'accouchement. Cookie addict :) Mon objectif : aider un maximum de femmes à passer une grossesse en pleine forme et à se remettre après la naissance.

Click Here to Leave a Comment Below

Leave a Reply: