Quelles conséquences de l’accouchement pour le corps ?

Vous avez attendu ça, préparer le jour J pendant 9 mois et baby chou est enfin la ! Heureuse, fatiguée, omnibulée par bébé, vous ne vous rendez pas encore forcement compte de ce que votre corps a subi. Un vrai traumatisme, emballé dans une pochette en soie créée par les hormones !! Allez, Faisons un état des lieux du corps d’une jeune maman !

Le bassin

 

Pendant 9 mois, votre ventre n’a cessé de grossir, vos hanches se sont ouvertes pour laisser place au bébé et vous avez du le sentir en fin de grossesse, celui ci est descendu au niveau de la symphyse pubienne (vous savez l’impression de marcher en canard parce qu’un énorme poids pèse sur l’entre jambe). Et bien dans tout ça, votre bassin n’a eu de cesse de se modifier, s’élargir, s’anterioriser…

Pendant la phase d’expulsion, votre bébé s’engage dans la partie haute du bassin puis tourne sa tète face au sacrum (l’os du bas du dos) afin de descendre dans la partie basse du bassin.

Le sommet de la tète du bébé vient toucher la partie inferieur de la symphyse pubienne (l’os situé entre les jambes) et peut venir descendre à travers le muscle postérieur du périnée.

Chaque contraction permettra au bébé de descendre et au bassin inférieur de s’élargir de plus en plus.

Le périnée

Deja bien fragilisé pendant toute la grossesse par le poids du bébé, il est étiré au maximum au moment de l’expulsion puis du dégagement du bébé  Il arrive même régulièrement que la sage femme pratique une épisiotomie (on coupe les muscles en partant sur la droite ou sur la gauche de façon à éviter d’avoir une coupure allant du vagin à l’anus.) ou que le périnée déchire entre le vagin et le sphincter anal (si le sphincter et tous les muscles entre le vagin et l’anus sont déchirés vous serez incapable de les contracter et vous risquez l’incontinence anale et urinaire).

Les abdominaux

Tout comme le périnée, ils ont été fragilisés pendant la grossesse de part le poids du bébé. Vous avez probablement perçu un diastasis (une dépression au milieu de ventre lorsque vous vous relevez ou faites un effort). Au moment de l’expulsion, la pression abdominale pour sortir bébé est telle (surtout si vous avez poussé en apnée) que vos abdominaux déjà faible vont être étirés voir déchirés créant un diastasis réel qui persistera en post partum.

Nos mauvaises positions

12 kilogrammes en plus pendant la grossesse, quelques heures de travail dans des positions tout sauf naturel (positions anti douleurs pliées en 2, allongées pieds dans l’étrier pour la phase de poussée, plusieurs heures allongées avec bébé avant de remonter en chambre,…), tout cela ne favorise pas les bonnes habitudes !

Et pourtant, il va falloir reprendre des bonnes habitudes en post accouchement afin de récupérer un corps indolore et assez fort pour reprendre nos activités sportives et de la vie quotidienne.

Dans l’article “comment récupérer après un accouchement“, nous verrons tout ce que vous pouvez faire pour récupérer votre périnée, votre bassin et vos abdominaux. Nous verrons également quels postures adopter et comment protéger son corps en post natal.

Elodie Poissenot

Masseuse kinésithérapeute, spécialiste dans la rééducation du périnée et la préparation à l'accouchement. Cookie addict :) Mon objectif : aider un maximum de femmes à passer une grossesse en pleine forme et à se remettre après la naissance.